ACTUALITES


AMBASSADEURS HERITAGE DES JEUX 2024

Deux volontaires en service civique du CROS Hauts de France se sont rendus du 11/02 au 14/02 à Paris pour un séminaire de lancement du projet « Ambassadeurs héritage des jeux 2024 ». Ils ont eu l’occasion de rencontrer les autres volontaires des CDOS de Seine Maritime, Drôme, Corrèze, Val de Marne et leurs tuteurs ainsi que le tuteur du CROS Réunion malgré l’absence de ses volontaires ceux-ci n’ayant pas encore été recrutés. Ils ont été accueillis au comité national olympique par le président Denis Masseglia et les salariés du comité et de Paris 2024.

 

Ils ont pu rencontrer la championne olympique de judo Gévrise Emane qui prête son nom à cette première promotion.

Durant ces 4 jours, les volontaires ont eu l’occasion de débattre suite à la projection du film « la couleur de la victoire », ont pu proposer leurs idées pour de futurs projets relatifs à Paris 2024 et à la journée olympique, ont eu la chance de visiter les locaux de Paris 2024. S’en est suivi une formation au CROS d’Île de France qui leur a permis de découvrir ou

redécouvrir l’olympisme moderne ou antique et proposer une affiche pour Paris 2024 qu’ils ont créée.


Le réseau des acteurs de sports de nature (1) des Hauts-de-France au Palais des Sports de Saint Quentin – Jeudi 13 Février 2020

 

Mobilisé une fois par an en plénière et régulièrement durant l’année pour des sujets techniques spécifiques, une soixantaine d’acteurs[2] de sports de nature participait à la 11ème réunion du réseau Hauts-de-France organisé par la DRJSCS et le CROS Hauts-de-France. Daniel PIPART, membre du conseil d’administration du CROS a souligné l’importance du travail de réseau, s’est réjoui du travail partenarial mis en œuvre avec la DRJSCS et a remercié l’accueil réservé par  Frédéric ALLIOT, Adjoint au Maire de Saint Quentin en charge du sport. Valérie OLIVIER, Conseillère au pôle des politiques sportives a présenté les évolutions de la gouvernance du sport, la création de la future DRAJES. Elle a souligné l’engagement de l’Etat en faveur du développement maîtrisé des sports de nature et de leurs acteurs.

Quel que soit leur périmètre d’intervention, ils contribuent à la préservation des sites de pratique, à la structuration d’une offre de loisirs et de sports de nature de qualité dans les territoires par les associations sportives, à la valorisation du rôle éducatif des sports de nature et à la sensibilisation des pratiquants à l’environnement.

Les principaux enjeux sur les sports de nature ont été rappelés au travers d’un quizz testant les connaissances des acteurs. Une série de tables rondes a été animée par Pascal CHARBONNET, Directeur du CROS et Valérie OLIVIER, DRJSCS. Les interventions successives d’experts ont posé des problématiques transversales approfondies lors d’ateliers organisés l’après-midi. Ce travail de réseau met en valeur la richesse des sports de nature où se côtoient des secteurs très différents mais dont les objectifs se rejoignent.

Ainsi ont pu être approfondis, la question des conditions d’accueil des sports de nature au sein d’espaces protégés avec le témoignage du Parc Naturel Régional de Baie de somme Picardie Maritime, la prise en compte de l’évolution du concept « client », « service » vers la notion « expériences à vivre » avec le comité régional du Tourisme, le développement de l’Avi’fit dérivé de l’aviron avec le Paarc des Rives de l’Aa, la prise en compte des enjeux de la biodiversité exposés par la DREAL et la mise en lien du mouvement sportif et monde de l’entreprise avec le CROS. Ces travaux ont mis en exergue les efforts de communication et de formation à mener de concert entre ces différents acteurs. Des rencontres plus régulières doivent être organisées pour anticiper et être réactifs…. de belles perspectives de travail pour co-construire une stratégie territoriale des sports de nature en Hauts-de-France à venir.

En savoir plus sur les sports de nature :

 

www.sportsdenature.gouv.fr 

 http://hauts-de-france.drjscs.gouv.fr

 valerie.olivier-bruneel@jscs.gouv.fr, coordinatrice régionale des sports de nature des Hauts-de-France (DRJSCS)

 hautsdefrance@franceolympique.com


[2] Environnement, tourisme, sport, collectivités territoriales, associations sportives, mouvement sportif, centres sociaux, universités


Qu'est-ce que c'est ?

 

La 4ème édition de la Semaine Olympique et Paralympique aura lieu du 3 au 8 février 2020. En cette année olympique, marquée par les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne (9-22 janvier) et aux Jeux Olympiques de Tokyo (24 juillet-9 août), elle mettra l’accent sur la thématique de l’interculturalité, dans la pratique sportive et dans la vie quotidienne. 

La Semaine Olympique et Paralympique (SOP), c’est une semaine par an dédiée à la promotion de la pratique sportive chez les jeunes et à la mobilisation de la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.

Inscrite au programme du ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse depuis 2017, elle est organisée dans toutes les écoles, établissements scolaires et établissements d’enseignement supérieur.

Dans le prolongement de la Journée nationale du sport scolaire et de la Journée Olympique, la Semaine Olympique et Paralympique est un moment clé pour promouvoir l’éducation par le sport et mettre les valeurs citoyennes et sportives au cœur des enseignements.

 

Partout en France et dans le monde

 

La Semaine Olympique et Paralympique est organisée sur l’ensemble du territoire français, en métropole et outre-mer, ainsi que dans les établissements scolaires français à l’étranger (AEFE).

Elle s’adresse aux professeurs, élèves et étudiants de la maternelle à l’université, parents d’élèves, athlètes, en collaboration avec les associations, les fédérations sportives et les collectivités territoriales.                         

                                                                      Chacun peut proposer son projet !

 

Différents projets éducatifs et citoyens peuvent être organisés :

  • Rassemblements autour d’un sport
  • Séances de découvertes de sports Olympiques et Paralympiques
  • Rencontres avec des athlètes
  • Cours utilisant le sport comme ressource pour les apprentissages
  • Sensibilisations aux valeurs Olympiques et Paralympiques
  • Découvertes culturelles autour du sport
  • Sensibilisations au handicap, mises en situation et pratique

Les outils pédagogiques pour  vous accompagner >>>

 


Terre de Jeux 2024

35 nouveaux départements labellisés 

Désormais, la moitié des départements français sont engagés et mobilisés pour partager l'énergie des Jeux de Paris 2024 dans leurs territoires

 

Pour la Région Hauts de France, le département de la Somme fait partie de ces 35 départements récemment labellisés.

 


Après les 500 premières communes et intercommunalités, c’est au tour des Départements eux-mêmes de prendre le relais et de se lancer dans une première vague de labellisation « Terre de Jeux 2024 ».

24 départements ont reçu le label #TerredeJeux2024 !

 

Pour la Région HDF, le Pas-de-Calais et l’Oise font partie de ces 24 premiers départements labellisés.

Grâce au label, les Départements pourront donner une visibilité exceptionnelle à leurs actions en faveur du Sport et prendre part à cet évènement planétaire.

 

On ne sera jamais assez nombreux à partager l'énergie des Jeux de #Paris2024

 

Retrouvez la liste complète ici :
  https://www.paris2024.org/fr/terre-de-jeux-les-500-premiers/


 Félicitations aux 67 premières communes de la région Hauts-de-France (6 dans l’Aisne, 13 dans le Nord, 31 dans l’Oise, 16 du Pas-de-Calais, 1 de la Somme) labellisées "Terre de Jeux 2024"

 

 Lancé par Paris 2024 en juin 2019, le label "Terre de Jeux 2024" s’adresse à toutes les collectivités territoriales et aux structures du mouvement sportif. Pensé en étroite concertation avec les acteurs locaux, ce label va permettre à chacun de contribuer, à son échelle, à trois grands objectifs :

  1. La célébration, pour faire vivre à tous les émotions des Jeux
  2. L'héritage, pour changer le quotidien des Français grâce au sport
  3. L’engagement, pour que l’aventure olympique et paralympique profite au plus grand nombre.

Pour candidater : http://www.terredejeux.paris2024.org

 


Séminaire des salariées du CROS et des CDOS

 

Séminaire des salariés des 5 CDOS et du CROS Hauts de France vendredi 18 octobre 2019 à Cap'Aisne à Chamouille.

 

Thème : Partage des projets des CDOS et du CROS et lien avec le Plan sport et territoire

 


La région Hauts-de-France labellisée Terre de Jeux 2024

 

Engagée pour le sport, la Région Hauts-de-France est devenue, le 15 octobre 2019, la première Région labellisée Terre de Jeux 2024.

 

A travers la convention partenariale signée entre le Président de Région, Xavier Bertrand et Tony Estanguet, Président de Paris 2024, les Hauts-de-France s’engagent à mettre tous leurs atouts en termes d’équipements sportifs, culturels et touristiques mais aussi notre sens de l’accueil et de la fête afin de participer pleinement à la réussite des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024.

 


PROJET POUR LE SPORT FRANÇAIS

Porté par une ambition, passer d'une Nation de sportifs à une Nation sportive, le CNOSF entend profiter de la dynamique générée par Paris 2024 pour faire du sport un élément central d’un projet de société, dont les effets bénéfiques seront ressentis à long terme, à l’horizon 2030.

Cette ambition suppose de créer à tous les niveaux de décision et dans tous les domaines un “réflexe sport”.

A cette fin, le CNOSF a présenté lors de son Assemblée générale 2019 un plan d'actions en huit volets pour impulser une dynamique pour le sport français… En savoir plus >>>


Paris 2024, c’est l’événement sportif incontournable auquel la Région et ses partenaires ont la volonté de vous associer. Comment ? Tout reste à imaginer ! Pour recueillir vos propositions et vos attentes, nous vous invitons à participer à la consultation « Hauts-de-France au cœur du sport ». Contribuez, votez et relevons collectivement le « pari » 2024 !

 


MON METIER DEMAIN A EGALITE

« Mon métier demain à égalité » est une action de formation et de communication issue du projet
« Mon métier demain en Picardie » piloté par l'OR2S, la DRJSCS et la DRDFE.

 

À l'origine de ce travail se trouve le constat que le choix des formations est fortement imprégné par l'appartenance au genre. Deux filières qui confirment cette tendance ont été choisies : Suite